Retour sur le salon "Documation2016" des 6 et 7 avril 2016

Les sujets chauds, les topics qui font l'actualité, les dernières nouvelles
#1

Retour sur le salon "Documation2016" des 6 et 7 avril 2016

Messagepar franck_29 » 08 Avr 2016, 14:04

Image


Alerté par le compte twitter de "GPO Magazine" (@GPOMag) de la tenue, les 6 et 7 avril dernier, se tenait le salon "Documation 2016, je me suis décidé à y faire un passage.
Mon objectif était de tenter d'y déceler les grandes orientations pour l'avenir auprès des éditeurs et intégrateurs de logiciels ayant trait à la dématérialisation, à la gestion électronique des documents et à leur archivage, et de les partager avec vous.

Un marché mature ? Une grande uniformité des offres fonctionnelles et des nouvelles orientations.

Tout d'abord, je dois avouer que, fort de la connaissance fonctionnelle de l'outil Elise, je ne me suis pas du tout trouvé dépaysé par les diverses offres présentées.

Toutes tendent à s'étendre sur tout le cycle de vie du document (création / circulation / entreposage / archivage), c'est ainsi que l'on va trouver des briques de numérisation proposant peu ou prou les mêmes choses que DocFactory. J'ai même vu des modules d'analyse de fichiers PDF afin d'y collecter des métadonnées, qui lui étaient strictement identiques.

Dans un second temps, toutes tendent à se verticaliser, c'est à dire à aller dans les processus métier pour proposer leurs fonctionnalités (circulation et workflow essentiellement) de façon à réduire les ruptures et à les fluidifier.
Sans surprise on retrouve tout un tas d'applications capables de gérer les factures de vos fournisseurs, voire de vous aider dans l'instrumentation de vos processus RH, en gérant ce qu'il convient d'appeler "des dossiers numériques" (toutes les pièces dont vous avez besoin pour prendre la bonne décision).

Là encore, je n'ai pas vraiment vu de nouveautés significative par rapport à notre quotidien.

Le social : Le jargon "fourre-tout" qui fait mode

J'ai par contre été très intéressé par ce qui semble être une nouvelle direction vers laquelle la majorité des éditeurs semblent s'embarquer : le social.
Intéressé car c'est un sujet dont on parle depuis de nombreuses années, qui n'en finit pas de faire son entrée dans nos organisations sans vraiment, il me semble, toujours tenir ses promesses : la revanche de l'Homme sur les organisations, est bien difficile.

Sur ce sujet, l'offre me semble extrêmement diverse (toujours sous le même vocable de social), on va y retrouver, sans surprise, des "solutions" à la facebook à déployer en interne d'une organisation, où chaque acteur mettra à jour son profil et son mur d'activités. Mais seront également de la partie des espaces communautaires, des "conversations", des boites à idées, des votes et des publications avec commentaires...

    Il me semble, que dans ce cas de figure, au delà des outils, tout retour d'investissement est exclu si vous ne mettez pas en place une véritable animation de ce "réseau" ou des "communautés" à faire émerger. De plus la nécessaire masse critique pour qu'émerge une véritable communauté, à savoir un nombre minimal d'utilisateurs investis, cantonne ces solutions à des organisations d'une taille certaine. Et encore, c'est souvent une gageure de faire émerger de véritables communautés en intra-entreprise...

Conclusions

En conclusion de ce salon, sauf à ce que j'ai raté quelque chose, en matière de GED et de dématérialisation, je n'ai pas vu la "killer application" qui ferait défaut à l'écosystème que nous utilisons, ni de perspectives alléchantes ignorées par notre éditeur.

En revanche, j'ai vu des velléités d'aller vers le "social" afin de "rompre l'isolement". Cet isolement est bien une réalité, je vous ai autrefois parlé de ce chef de projet souvent seul face à ses objectifs. Et faire émerger une communauté pour justement rompre cet isolement est exactement la bonne idée.

Le problème c'est que bien souvent, la solution ne sera pas dans les outils, mais dans les femmes et les hommes qui s'investiront pour que naisse et vive cette communauté. Bien souvent également nos organisations seront "trop petites" pour que l'émergence se produise, en revanche, ouvrir cette communauté à tout un secteur, à un ensemble d'utilisateurs en "hyper-transverse" (du transverse enter-entreprise) est la solution. Cette solution, c'est "Lettre à Elise".

Et vous savez quoi ? des éditeurs avec leur propre communauté "Lettre à Elise", il n'y en avait pas lors de ce salon Documation2016. C'est peut-être ce qu'il fallait en retenir ;)

Je ne terminerai pas cet article sans une mention spéciale à la communauté manager du magazine des dirigeants d'entreprise" et à sa directrice de publication, qui m'ont toutes deux fait la gentillesse de m'écouter et de partager quelques considérations sur ce salon Documation2016.

à très bientôt
Pour bien débuter sur le forum : la charte, FAQ, Comment faire ?
Les points essentiels en quelques clics : Notre Blog
Président du club des utilisateurs d'Elise, administrateur de la communauté "Lettre à Elise"
Ancien directeur d'un projet visant à déployer Elise dans une grande organisation
.
Avatar de l’utilisateur
franck_29
Administrateur
Administrateur
 
Message(s) : 256
Inscription : 01 Juin 2015, 12:43
Localisation : France, Paris, Cléder

Retour vers Les dernières actualités de la communauté, Billets d'humeur

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron